Les avantages de la comparaison de devis mutuelle

Seniors, quadras, jeunes : L’âge est le facteur principal de la tarification des assurances complémentaires santé et des
mutuelles – tant pour les contrats individuels que collectifs. Cela est lié à l’augmentation de la consommation de soins médicaux avec l’âge : A prestations égales, les personnes âgées payent plus pour leur mutuelle santé que les plus jeunes (jusqu’à 4 fois plus !).

Mutuelles seniors : Constatant que les besoins des seniors sont différents, les mutuelles proposent des produits spécialement conçus pour les plus de 55 ans ou plus de 60 ans. Les forfaits maternité disparaissent au profit des forfaits prothèses auditives ou des médecines douces. En revanche des limites peuvent apparaître en hospitalisation ou en soins courants pour proposer ces produits santé seniors à des tarifs abordables.

Situation familiale : Personne seule, couple, famille avec enfants… Les mutuelles accordent généralement des réductions lorsque plusieurs personnes sont assurées sur un même contrat. La gratuité à partir du 3ème enfant est très répandue – mais pas systématique ! Si votre foyer comporte plus de 5 personnes à assurer, accédez à la version complète de notre demande de devis mutuelle ici.

Régime social : Indépendants, profession libérales, artisans et commerçants, certaines mutuelles vous réservent des tarifs préférentiels. Précisez bien « Travailleur Non Salarié » dans le régime de protection sociale.

Situation géographique : Les tarifs des mutuelles santé varient en fonction du lieu de votre résidence principale. D’une part parce que dans les grandes agglomérations les dépassements d’honoraires des praticiens sont plus fréquents et plus élevés que dans ces grandes villes qu’ailleurs, et d’autre part parce que certaines régions de France ont une consommation médicale plus élevée que d’autres. Mais ces différences ne sont pas systématiques, et varient d’une mutuelle à l’autre. Il est donc essentiel de comparer attentivement plusieurs devis de mutuelles !

Vignettes Oranges : La Haute Autorité de Santé (HAS), a établi une liste de médicaments dont le service médical rendu a été jugé faible ou insuffisant. Parmi eux certains médicaments indiqués dans les cas de constipation occasionnelle, d’acné, de rhume, de brûlures d’estomac, de contractures musculaires. La sécurité sociale ne rembourse plus que 15% de ces médicaments à vignette orange (contre 65% pour les vignettes blanches). 85% restent donc à la charge de l’assuré – ou de sa mutuelle.
La « Mutualité Française » préconise de ne pas rembourser les médicaments à vignette orange, mais beaucoup de produits d’assurance complémentaire santé les remboursent, au moins dans les formules intermédiaires et haut de gamme. A vérifier dans nos comparateurs détaillés de devis de mutuelles.

Soins dentaires et optique : Les soins les moins biens remboursés de la sécurité sociale ! C’est sur ces soins qu’en général le reste à charge de l’assuré est le plus important, tant l’écart s’est creusé entre les tarifs de base retenus par la sécurité sociale et les frais réellement engagés par l’assuré. Ils sont parfois la principale motivation lors de la souscription d’une mutuelle santé : la prise en charge des frais d’optique (lunettes, lentilles) et des frais dentaires. Certains produits proposent d’ailleurs des renforts optionnels spécifiques qui viennent augmenter les remboursements sur ces postes de dépenses de santé. Mais il est essentiel de bien comparer les prestations et les primes – il n’y a pas de produit miracle !

Le chèque santé ou Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé : Délivré par les caisses d’assurance maladie (la sécurité sociale), il s’agit du financement partiel du coût de votre mutuelle santé. Attribuée sous conditions de ressources, elle prend la forme d’attestation chèque à remettre à votre mutuelle et qui vous dispense d’avancer les frais.

Mutuelles et maternité : La sécurité sociale prend en charge à 100% les examens et soins liés à la maternité et à l’accouchement. Quelles charges incombent à la mutuelle alors ? Et bien la plupart des mutuelles vont prendre en charge une partie du surcoût de la chambre particulière si vous pouvez en avoir une. Et comme d’habitude, la sécu limite sa participation au tarif conventionné – en cas de dépassements d’honoraires, votre mutuelle complètera. Enfin par tradition beaucoup de mutuelles versent à la naissance un forfait maternité pour faire face à certaines dépenses exceptionnelles liées à l’arrivée de votre enfant.

Mutuelles Low-cost, économique. Il est de nouveau possible de souscrire à des formules qui ne couvrent que l’hospitalisation, c’est-à-dire les cas « graves ». Pour les soins courants vous avez la sécurité sociale. Pour l’optique et les soins dentaires, la majeure partie est à votre charge. Ces mutuelles « a minima » peuvent être un point d’entrée dans la complémentaire santé avant de passer à des garanties plus complètes.

Les mutuelles et les médecines douces ou non conventionnelles. De plus en plus de mutuelles proposent une prise en charge, en général partielle et limitée, de soins non remboursés par la sécurité sociale comme l’ostéopathie, l’acupuncture, la chiropractie ou encore la consultation d’un psychologue. Le montant remboursé par séance est limité ainsi que le nombre de consultations par an.

Les mutuelles et l’automédication et les médicaments non remboursés. Certains produits de mutuelles proposent un forfait annuel pour rembourser complètement les médicaments non remboursés par la sécurité sociale, lorsqu’ils sont prescrits par un médecin. Dans certains cas les médicaments non prescrit par un médecin (automédication) peuvent aussi être remboursés. Il y a toujours un plafond annuel par personne pour ces remboursements.