Astuces pour remplir un constat lisible

Bien que nous soyons très prudents au volant, il se peut que, sans faire exprès évidemment, on rentre dans une voiture. Cela peut causer des dommage considérables, non seulement matériel mais également physiques, ce qui est le plus grave.

Une assurance auto

Puisque nous disposons tous d’une assurance auto, il est impératif de connaître toutes les démarches à faire pour mettre les points sur les « i » par rapport à cet accident auto. Cela demande donc de faire un constat. Après un accident auto, c’est vrai qu’on est toujours bouleversés, mais il nous faut reprendre nos esprits plus vite pour régler le problème plus vite. Le constat doit être lisible, bien rempli et complet sinon on risque de prendre nos droits. Comment faire donc pour remplir correctement un constat ?

Astuces pratiques

Pour être sûrs de remplir convenablement le constat, on peut déjà, en amont, avant que tout accident soit éventuellement causé, remplir la partie du constat qui demande toutes les données nous concernant. Ainsi, on gagnera du temps quand on sera au milieu d’un accident auto, et on pourra se concentrer plus sur les moments qui se rapportent à l’accident en lui-même. Ensuite, même si nous sommes encore sous le choc, évitons toute rature et écrivons d’une manière claire. Il est également très important de trouver un accord avec l’autre partie, que nous soyons en faute ou non. Il faut arriver à une signature à l’amiable. Il faut que les informations venant de l’autre partie soit vérifiée, notamment les numéros de plaque ainsi que les données d’assurance. Tâchons de nous rappeler que si on omet de mentionner même un léger détail sur l’accident auto, cela risquerait de nous causer plus de problèmes et on risquerait de perdre nos droits. Veillons donc à ne rien oublier.

Si l’autre partie ne collabore pas

Que faire si on a face à nous quelqu’un qui refuse de faire un constat à l’amiable ? Malgré tous nos efforts pour régler la question tranquillement, il se peut que la partie adverse ne veuille rien savoir. Il pourrait y avoir une discussion voire des contestations violentes, ce qui amènerait l’autre à refuser tout bonnement de remplir le constat. Dans ce cas, remplissons convenablement notre partie, n’oublions pas de mettre toutes les informations que l’on peut avoir sur l’autre partie. Si l’autre ne veut vraiment rien savoir, faisons appel à la police. Notons que s’il y a des blessés, il faut tout de suite faire appel à la police. S’il y a eu des témoins, indiquons leurs coordonnées dans le constat.

Assurance, qui a le droit de conduire ma voiture ?
Assurer sa voiture au tiers ou tout-risques, comment choisir ?